Beech, Le hêtre

Fleurs-de-Bach-poupees-russes
Fleurs-de-Bach-poupees-russes

Baba russe

Les Fleurs de Bach nous aident à retrouver notre moi profond en nous libérant de nos couches émotionnelles négatives, souvent bien installées et indésirables… elles nous encombrent et perturbent notre équilibre !

Lors d’un entretien, j’ai reçu une personne asthmatique, appareillée d’un masque de ventilation. Au départ, elle venait exprimer un grand découragement face à ce handicap.

Afin de bien choisir, son ou ses élixirs floraux face à son état d’être dans ce moment présent, je lui ai posé les questions faisant référence aux formations Fleurs de Bach dont :

qu’est ce qui vous gêne actuellement émotionnellement, … quelle est votre souffrance, … vers quoi aspirez-vous ?…

bien-choisir-son-elixir

Bien choisir son élixir

Et là, un flot d’explication concernant sa position maritale a été déversée avec des paroles très attenantes à sa situation physique, le tout dit avec beaucoup de véhémence :

« Je ne supporte plus son caractère autoritaire, j’ai de plus en plus de mal à tolérer ses agressions verbales quotidiennes, il m’étouffe… j’ai tellement besoin de vivre en paix… »

Voilà pour l’essentiel, car plein de petits noms d’oiseaux ( !) ont fait leur envol ensuite !

Oui ! L’humain a élaboré un langage formé de mots bien explicites pour communiquer son mal-être et exprimer ses conflits !

Dans ce cas précis, on comprend pourquoi cette patiente avait des difficultés de respirer tant elle avait son mari « dans le nez » !

hêtre

Beech

Bien sûr, des fleurs de Bach faisant appel à sa demande lui ont été données et surtout BEECH, le hêtre dont l’aspect négatif est l’intolérance.

Cette fleur pourra adoucir l’état de ce sujet et l’amener pas à pas, à un état d’équilibre le conduisant vers un chemin émotionnel vital, vers des décisions personnelles qui seront nécessaires à la transformation, la diminution ou la disparition… de sa problématique !

Dans ce cas, on pourrait dire :

« Libère toi de cette couche émotionnelle perturbatrice … prends du recul et … RESPIRE ! »

Géraldine Catteau pour l’INSTITUT

 

Droits d’image: G Catteau

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn
Share on email
Email
Aucun commentaire

Poster un commentaire